Skip to navigation – Site map

Consignes aux auteurs

Généralités

Rendre les fichiers au format doc et pdf. Fournir deux versions : l’une mentionnant le nom de l’auteur et son affiliation, l’autre anonyme. En cas d’article comportant de nombreux visuels, il est possible de faire parvenir une version papier. Celle-ci ne doit pas comporter le nom de l’auteur.

Accompagner l’article d’un résumé en français et en anglais (entre 5 et 10 lignes, ne pas oublier de traduire le titre de l’article), ainsi que d’une liste de 5 mots-clefs, dans les trois langues (anglais, français et japonais). Cipango n’impose aucune limite de taille pour les articles.

Éviter toute mise en page ou typographie particulières (la mise en page sera faite par nos soins). Veiller néanmoins à bien hiérarchiser les titres des sections et sous-sections.

Pour information, Cipango utilise les polices Garamond pro premier et Hiragino minchô ProN, mais il n’est pas demandé aux auteurs de se soucier de ce point.

Les auteurs donnent leur accord pour l’édition numérique.

Texte

Le texte (titres compris) est en corps 11, les notes en corps 10, les caractères sino-japonais prennent deux points de moins que le texte en alphabet (soit respectivement en corps 9 et 8).

Texte et notes sont justifiés (à droite et à gauche).

Éviter le gras, le souligné et les capitales.

Utiliser exclusivement les guillemets à la française (du type : « »). Au sein d’une citation entre guillemets, utiliser les guillemets droits (‘ ’).

Les paragraphes ne sont pas séparés par un interligne différent de celui utilisé en texte.

Les signes de ponctuation doubles ( ; : ? !) sont précédés d’une espace insécable.

Les siècles sont indiqués en petites capitales (ex. xixe siècle).

Notes

Les notes sont placées en bas de page et numérotées en continu.

Les appels de note sont placés toujours avant la ponctuation (qu’ils se rapportent au mot qui le précède ou à la phrase entière). Ils sont toujours en romain maigre.

Ils ne sont pas séparés du mot ou du signe qui les précède.

Ils sont figurés par un chiffre mis en exposant.

Citations et insertion du japonais

Les mots sino-japonais sont transcrits dans le système Hepburn modifié. Les caractères sino-japonais sont donnés à la première occurrence du mot. On utilise ensuite leur traduction ou leur transcription. Il est inutile de donner les caractères des mots connus de tous (Tōkyō, Edo…).

Les voyelles longues sont indiquées à l’aide d’un macron, que ce soit sur une minuscule ou sur une majuscule (Ōsaka, jōruri…).

Pour tout concept ou mot japonais utilisé, on donnera, et de préférence dans cet ordre, la traduction française du mot, suivie, entre parenthèses, de la transcription en caractères romains et de la graphie japonaise, même si celle-ci n’est composée que de kana.

Ex. : les natures mortes (seibutsu-ga 静物画).

Les noms communs « étrangers » (non répertoriés dans un dictionnaire de langue française) sont donnés en italiques, les noms propres en caractères droits.

Ex. : la notion de shakai (société), mais Jimin-tō (Parti libéral-démocrate).

Les citations courtes (une portion de phrase ou une phrase de moins de deux lignes) sont insérées dans le texte, et indiquées par des guillemets (« »). Les citations longues (plus de deux lignes) sont séparées des paragraphes qui précédent et qui suivent par un interligne. La traduction française précède l’original en japonais. Toutes les citations sont données en caractères droits.

Titres d’ouvrages et d’articles en japonais

Lors de la première occurrence, un ouvrage japonais sera cité en priorité sous son titre original, transcrit en caractères italiques et suivi de sa graphie japonaise. Entre parenthèses, une traduction du titre en français est proposée :

Ex. : Tsubouchi Shōyō 坪内逍遥, Shōsetsu shinzui 小説神髄 (L’Essence du roman).

N.B. Quand l’ouvrage japonais a fait l’objet d’une traduction publiée en français, le titre de l’ouvrage figure en italiques :

Ex. Mori Ōgai 森鴎外, Sanshō dayū 山椒大夫 (L’Intendant Sanshō).

Dans le corps de l’article, un titre d’ouvrage, français ou japonais, apparaissant seul, sera donné en italiques, qu’il ait fait ou non l’objet d’une traduction publiée.

Ex. L’Essence du roman, L’Intendant Sanshō, Pluie noire

Un titre d’article est donné entre guillemets et en caractères droits, quelle que soit la langue. Il est traduit à la première occurrence, entre parenthèses, sans guillemets et en caractères droits.

Références

En note

Les références d’ouvrages sont données en notes selon la présentation ci-dessous :

Pour un livre 

Oguma Eiji 小熊英二, Minshu to aikoku 民主と愛国 (Peuple et patriotisme), Tōkyō, Shin.yō-sha 新曜社, 2002, p. 537-542.

Lozerand Emmanuel, Littérature et génie national, Paris, Les Belles Lettres, 2005, p. 128.

Pour un article de revue 

Les articles sont indiqués différemment selon leur langue (voir notamment les guillemets et les pages). Dans tous les cas, le nom de l’auteur apparaît en petites majuscules et précède le prénom.

Un article en français :

Boilès Charles et Nattiez Jean-Jacques, « Petite histoire critique de l’ethnomusicologie », Musique en jeu, no 28, 1977, p. 26-53.

Un article en anglais :

Gerstle Andrew, “Hero as Murderer in Chikamatsu”, Monumenta Nipponica, vol. 51, no 3, Tōkyō, Sophia University, automne 1996, p. 318-319.

Un article en japonais :

Honda Itsuo 本田逸夫, « Kuga Katsunan no ‘kokuminteki tokusei’-ron » 陸羯南の「国民的特性」論 (L’idée de « spécificité nationale » chez Kuga Katsunan), Seiji kenkyū 政治研究, no 45, 1998, p. 1-31.

Kawaguchi Hiroshi 川口洋, « Edo jidai kōki no kinki chihō ni okeru kon.in idō » 江戸時代後期の近畿地方における婚姻移動 (La migration matrimoniale dans la région du Kinki à la fin de l’époque d’Edo), in Kurosu Satomi 黒須里美 (dir.), Rekishi jinkōgakukara mita kekkon-rikon-saikon 歴史人口学からみた結婚 離婚 再婚 (Les Mariages, divorces et remariages étudiés du point de vue de la démographie historique), Kashiwa, Reitaku daigaku shuppan-kai 麗澤大学出版会, 2012, p. 140-170.

Remarque : l’abréviation de numéro s’écrit en français n (minuscule) suivi de la lettre o en exposant (et non °, qui est le symbole de « degré »), elle est séparée du chiffre qui le suit par une espace insécable.

Pour un article dans un livre collectif 

Dodane Claire, « Les revues féminines dans le Japon des années 1920 », in Tschudin Jean-Jacques et Hamon Claude (dir.), La Modernité à l’horizon, Arles, Philippe Picquier, 2004, p. 193-195.

Pour un livre ou un article déjà cité 

Oguma Eiji, op. cit., p. 285.

Pour renvoyer à l’ouvrage cité dans la note qui précède immédiatement 

Ibid., p. 287.

En bibliographie

Toutes les références sont reprises en fin d’article dans une bibliographie organisée par ordre alphabétique et date de parution (des subdivisions sont possibles : ouvrages en langue occidentale/en japonais par exemple). La bibliographie peut proposer quelques références non citées dans le corps de l’article mais importantes pour le sujet traité. Le nom de l’auteur est en petites majuscules. Le système à suivre donne le résultat suivant :

Katagiri Shūzō 片桐修三 (dir.), Genshoku Ōtsu-e zufu 原色大津絵図譜 (Album de peintures d’Ōtsu reproduites en couleurs), Ōtsu, Ōmi kyōgei bijutsukan Dai-honzan Enman-in monzeki 近江郷芸美術館・大本山円満院門跡, 1971, 172 + 22 p.

–––––––––, Ōtsu-e kōwa 大津絵講話 (Cours sur les peintures d’Ōtsu, Hikone, Ōtsu-e bunka kyōkai 大津絵文化協会, 1984, 244 + 53 p.

Kanetani Miwa 金谷美和, « Bunka no shōhi. Nihon mingei undō no tenji o megutte » 文化の消費  日本民芸運動の展示をめぐって (Consommer la culture. Au sujet des expositions du mouvement des Arts populaires japonais), Jinbun gakuhō 人文学報 (Bulletin de la faculté des sciences humaines), no 77, Kyōto, Kyōto daigaku jinbunkagaku kenkyūjo 京都大学人文科学研究所, 1996, p. 63-97.

Iconographie

Les auteurs sont invités à proposer une iconographie pour accompagner leur article (cartes, photographies, illustrations, mais aussi fichiers son, images ou vidéos, ou liens internet vers ceux-ci, utilisables dans la version numérique de la revue).

Des légendes courtes doivent être fournies, de même que les mentions légales et toutes les informations relatives aux droits et aux ayants droit du document.

Les documents iconographiques sont présentés comme suit :

  • Titre du document : ex. Kannon pour l’Asie en marche

  • Document iconographique : fichier image.jpeg ou image.png

  • Légende : Shibayama Seifū, Kannon pour l’Asie en marche (Kōa Kannon), Atami, 1939-1940

  • Mentions des crédits : © ML